Risques Sanitaires en Rhône Alpes

Site officiel de la Région Rhône-Alpes
ARS

Dernière mise à jour le 10 Septembre 2018

› Accueil › Risques environnementaux › Champs électromagnétiques › Hypersensibilité aux champs électromagnétiques

print

Il s’agit d’un syndrome qui recouvre un ensemble de symptômes, non spécifiques d’une affection particulière tels que maux de tête, nausées, picotements, sensations de brûlure, troubles du sommeil, fatigue, etc, que des personnes attribuent aux champs électromagnétiques. Dans les années 80, les principales sources incriminées étaient les écrans d’ordinateurs dans les pays nordiques, maintenant ce sont les lignes à haute tension et surtout les antennes de téléphonie qui sont citées.

Selon l’OMS cette hypersensibilité aux champs électromagnétiques (HSEM) présente des analogies avec les sensibilités chimiques multiples (SCM), un autre trouble associé à des expositions environnementales de bas niveau à des produits chimiques (OMS mémoire 2005).

Bien qu’aucun auteur ne conteste la souffrance exprimée par les personnes concernées, aucune étude n’a pu apporter à ce jour d’élément scientifique démontrant que les ondes sont la cause des maux ressentis (AFSSET, Académie de Médecine, OMS).

Selon le rapport de l’OMS (2005), « le traitement des personnes concernées doit se concentrer sur les symptômes sanitaires et sur le tableau clinique et non sur le ressenti de la personne quant à la nécessité de réduire ou d'éliminer les CEM à son poste de travail ou à son domicile. Ce traitement nécessite :
 

  • une évaluation médicale visant à identifier et à traiter toute pathologie spécifique pouvant être responsable de ces symptômes,
  • une évaluation psychologique destinée à identifier d'autres pathologies psychiatriques ou   psychologiques pouvant être responsables de ces symptômes,
  • une évaluation des facteurs intervenant au poste de travail ou au domicile, susceptibles de contribuer à la manifestation des symptômes présentés. Il peut s'agir notamment de la pollution de l'air des locaux, d'un bruit excessif, d'un mauvais éclairage (lumière papillotante) ou de facteurs ergonomiques. Une réduction du stress ou d'autres améliorations des conditions de travail peuvent s'avérer appropriées »
     

En France, conformément aux engagements pris suite à la table ronde «Radiofréquences, santé, environnement», une étude nationale visant à évaluer un protocole de prise en charge spécialisée des patients atteints d’intolérance environnementale idiopathique (« hypersensibilité ») attribuée aux champs électromagnétiques a débuté au mois de février 2012. Elle a pour but d’étudier la sensibilité des patients vis-à-vis de leur exposition aux champs électromagnétiques ainsi que leur état de santé et leur qualité de vie.
Il s’agit d’une étude pilote indépendante et multicentrique, d’une durée de 44 mois, financée sur fonds publics dans le cadre d’un programme hospitalier national de recherche clinique (PHRC 2010), dont l’Assistance Publique –Hôpitaux de Paris se porte promoteur.

Les patients sont reçus dans le centre de consultation de pathologie professionnelle et de l’environnement de leur région. Au total, 24 centres investigateurs ont été ouverts en France, dont 3 en Rhône-Alpes dans les 3 CHU (Lyon, Grenoble, Saint-Etienne). 
Les coordonnées de ces centres dont disponibles sur le Portail  Radiofréquences, Santé, Environnement
 

Pour en savoir plus :

- Champs électromagnétiques d’extrêmement basse fréquence. Les effets sur la santé. Guide pratique - Ministère en charge de la santé, février 2014

- Intolérance environnementale idiopathique attribuée aux champs électromagnétiques. Aspects cliniques et prise en charge en milieu du travail - INRS, 2013

- A propos de la prise en charge des personnes électrohypersensibles - Académie nationale de médecine, mars 2012

- Hypersensibilité attribuée aux champs électromagnétiques : étude clinique. Portail  Radiofréquences, Santé, Environnement, février 2012

- Comité de suivi "radiofréquences, santé, environnement" - Portail  Radiofréquences, Santé, Environnement, 4 juillet 2011

- Dix orientations retenues par le gouvernement suite à la Table ronde "Radiofréquences, Santé, Environnement", Ministère en charge de la santé, Ministère en charge de l’Ecologie, 2009

- Hypersensibilité électromagnétique.  Dans : Rapport Radiofréquences de l’AFSSET, 2009. En ligne sur le portail Radiofréquences, Santé, Environnement.

- Champs électromagnétiques et santé publique: hypersensibilité électromagnétique. Aide-mémoire N°296 - Organisation Mondiale de la Santé, décembre 2005



Rubrique mise  jour en octobre 2014

Qualité de l'air en Rhône-Alpes

Source : Air Rhône-Alpes

Mise à jour quotidienne

Accès Réservé