Risques Sanitaires en Rhône Alpes

Site officiel de la Région Rhône-Alpes
ARS

Dernière mise à jour le 10 Septembre 2018

› Accueil › Risques infectieux › Coqueluche › Vaccination

print

Stratégie transitoire de vaccination suite aux difficultés d’approvisionnement de vaccins combinés contenant la valence coqueluche

En raison de difficultés durables d’approvisionnement des vaccins combinés contenant la valence coqueluche au niveau mondial, un flux tendu de vaccins pentavalents et de certains vaccins tétravalents est attendu. La Direction générale de la santé modifie transitoirement la stratégie de vaccination en s’appuyant sur les recommandations du Haut conseil de la santé publique dans son avis du 25 février 2015.
Afin de faciliter l’appropriation de ces recommandations transitoires, une fiche synthétique a été réalisée à l'attention des professionnels de santé. 

 

Calendrier de vaccination préconisé en 2013 par le Haut Conseil de la Santé Publique :
 

  • Chez les nourrissons, enfants et jeunes adultes

• Pour le nourrisson, deux injections à deux mois d’intervalle (aux âges de 2 et 4 mois), suivies d’un rappel avancé à l’âge de 11 mois pour ces cinq valences : diphtérie (D), le tétanos (T), la coqueluche (vaccin coquelucheux acellulaire : Ca), la poliomyélite (P) et les infections invasives à Haemophilus influenzae (Hib).

• un rappel contre la coqueluche (Ca) à l’âge de 6 ans ;

• un rappel contre la diphtérie, le tétanos, la coqueluche et la poliomyélite entre 11 et 13 ans ;

• un rappel contre la coqueluche (vaccin dTcaPolio), est recommandé à l’âge de 25 ans, sauf si la personne a reçu (dans le cadre de la stratégie du cocooning) une dose de vaccin coquelucheux depuis moins de 5 ans.
Les personnes non vaccinées à cet âge pourront bénéficier d’un rattrapage de vaccin dTcaPolio jusqu’à l’âge de 39 ans révolus.

 

  • Chez les adultes

La vaccination contre la coqueluche est également recommandée chez les adultes susceptibles de devenir parents dans les mois ou années à venir (stratégie du cocooning).

A l’occasion d’une grossesse, la vaccination est recommandée pour les membres de l’entourage familial (enfant qui n’est pas à jour pour cette vaccination, adulte qui n’a pas reçu de vaccination contre la coqueluche au cours des cinq dernières années), selon les modalités suivantes :

• Pour les adultes non antérieurement vaccinées contre la coqueluche ou n’ayant pas reçu de vaccin coquelucheux depuis l’enfance reçoivent une dose de vaccin dTcaPolio en respectant un délai de un mois par rapport au dernier vaccin dTP. Le recalage sur le calendrier en cours se fera selon les recommandations du calendrier vaccinal en vigueur.

• Pour les personnes antérieurement vaccinées à l’âge adulte contre la coqueluche dans le cadre du cocooning et à nouveau en situation d’être en contact étroit et durable avec des nourrissons âgés de moins de 6 mois, reçoivent une dose de rappel de vaccin dTcaPolio si la vaccination coquelucheuse antérieure remonte à plus de 10 ans. Un délai de un mois doit être respecté par rapport au dernier dTP. Le recalage sur le calendrier en cours se fera selon les recommandations du calendrier vaccinal en vigueur.
 

Les personnes concernées dans le cadre du cocooning sont :

Le calendrier vaccinal 2014 renforce la stratégie du cocooning contre la coqueluche pour les adultes en contact avec des nourrissons âgés de moins de 6 mois et pour les professionnels de santé et de la petite enfance. 

• durant la grossesse pour le père, la fratrie et, le cas échéant, les personnes susceptibles d’être en contact étroit et durable avec le futur nourrisson au cours de ses 6 premiers mois. Ceci peut concerner notamment les grands-parents.

• en post partum immédiat : la mère qu’il conviendrait idéalement de vacciner avant la sorite de la maternité même si elle allaite (l’allaitement ne constitue pas une contre-indication à la vaccination anticoquelucheuse) ; et l’entourage si la mise à jour de la vaccination n’a pas été faire antérieurement.

L’adulte représente un réservoir important de la maladie et une source majeure de transmission de l'infection aux nourrissons. Il est donc le plus souvent responsable de la contamination de nourrissons trop jeunes pour avoir eu une vaccination complète.

 

  • En milieu professionnel

La vaccination est recommandée pour les personnels soignants dans leur ensemble, y compris en EHPAD. De même, est recommandé le rattrapage des professionnels en contact avec des nourrissons trop jeunes pour avoir reçu trois doses de vaccin coquelucheux : personnel chargé de la petite enfance ; personnel des services de maternité et de pédiatrie prenant en charge des nourrissons de moins de 6 mois ; les nourrices et personnes effectuant régulièrement du baby-sitting ; les étudiants des filières médicales et paramédicales.

 

En savoir plus :

Tensions d’approvisionnement des vaccins combinés contenant la valence coqueluche. Adaptation transitoire de la stratégie vaccinale (hors Guyane et Mayotte). Le Point sur - Ministère en charge de la santé, 4 mars 2015

Stocks limités de vaccins combinés avec valence coqueluche. Recommandations d’utilisation. Avis du Haut Conseil de la Santé Publique, 25 février 2015

Calendrier vaccinal 2015 - Ministère en charge de la santé, mars 2015

Avis relatif à la stratégie vaccinale contre la coqueluche chez l’adulte dans le cadre du cocooning et dans le cadre professionnel – Haut Conseil de la Santé Publique, 20 février 2014


Rubrique mise à jour le 15 juin 2015

Qualité de l'air en Rhône-Alpes

Source : Air Rhône-Alpes

Mise à jour quotidienne

Accès Réservé