Risques Sanitaires en Rhône Alpes

Site officiel de la Région Rhône-Alpes
ARS

Dernière mise à jour le 10 Septembre 2018

› Accueil › Risques infectieux › Zika › Au fil de l'actualité

Dernières minutes

print

Le 27 Octobre 2016 - Virus Zika : risque de transmission par le lait maternel.

Des études récentes montrent la présence du virus Zika dans les liquides biologiques (le sang et le sperme), ce qui a conduit le Haut Conseil de santé publique à donner un avis sur la prévention de la transmission sexuelle du virus Zika  (actualisé le 20 juin 2016). La présence du virus Zika également observée dans le lait maternel pose la question du risque de transmission de ce virus par le lait.
Le HCSP a pris en compte le fait qu’une infection par le virus Zika peut être associée à des troubles neurologiques quel que soit l’âge, cependant il n’a pas été décrit d’infections plus graves ou plus fréquentes chez les nouveau-nés. Aucune étude clinique n’apporte à ce jour d’éléments en faveur d’une transmission de la maladie de la mère à l’enfant par l’intermédiaire du lait maternel. Par ailleurs, les avantages de l’allaitement maternel sont multiples.
Aussi, le HCSP ne recommande pas de dispositions particulières :
• pour les femmes qui allaitent leur enfant, en cas d’antécédent d’infection à virus Zika, d’infection présente ou en cas d’exposition au risque dans une zone d’endémie,
•pour la préparation et les modalités de délivrance des laits distribués par les lactariums, en métropole comme dans les zones d’endémie, compte tenu de l’absence de virus infectieux après pasteurisation du lait maternel.

Le 22 Juillet 2016 - Chikungunya, Dengue et Zika. Maladies à déclaration obligatoire

En métropole, le moustique Aedes albopictus s’est développé de manière significative dans 30 départements. Il existe un risque que des voyageurs provenant de territoires où circulent les virus de la dengue, du chikungunya ou du zika puissent introduire un cycle de transmission en métropole.

Les autorités sanitaires rappellent que le chikungunya, la dengue et le Zika font partie des Maladies à Déclaration Obligatoire (MDO). Cette déclaration permettra à l’ARS de mettre en œuvre rapidement toutes les mesures adaptées (enquête épidémiologique, déclenchement du dispositif de lutte anti vectorielle).
Le diagnostic différentiel entre ces 3 pathologies peut s’avérer difficile. Il est désormais possible de prescrire deux ou trois RT-PCR (zika /dengue et chikungunya), simultanément si le patient revient ou habite dans une zone où ces virus co-circulent.
 

Le 1 Avril 2016 - Infection par le virus Zika. Prise en charge des nouveau nés et nourrissons

Le dépistage d’anomalies du développement chez des enfants nés de mère infectée ou susceptible d’avoir été infectée par le virus Zika au cours de la grossesse est justifié par le constat de la survenue d’atteintes congénitales neurologiques graves à type de microcéphalies, de dysfonctionnements néonataux du tronc cérébral et de malformations neurologiques fœtales.
Dans cet avis, le HCSP émet des recommandations sur les modalités de suivi pour la prise en charge médicale des nouveau-nés et des nourrissons nés de mère ayant présenté ou ayant pu présenter une infection par le virus Zika pendant la période pré-conceptionnelle ou durant la grossesse.
Il recommande qu’un suivi de cohorte soit mis en place pour ces nouveau-nés infectés par le virus Zika, par voie maternelle, afin d’étudier le devenir à long terme de ces enfants et que les examens de diagnostic et de suivi des enfants mentionnés dans le présent avis soient réalisés sans surcoût pour les familles. Il recommande également qu’un plan de surveillance permettant de recueillir et d’analyser les résultats des investigations menées soit mis en place.
Par ailleurs, le HCSP rappelle l’importance de suivre les recommandations de l’Agence de la biomédecine concernant « l’utilisation des cellules souches hématopoïétiques ou des cellules mononucléées vis-à-vis du risque d’infection à virus Zika ».
Les recommandations du présent avis seront actualisées en fonction de l’évolution des connaissances.

    Avis du Haut Conseil de la Santé Publique, 21 mars 2016

Le 25 Février 2016 - La transmission sexuelle du virus Zika

Ce document de la collection « Repères pour votre pratique », destinée aux professionnels de santé, présente explicitement l’avis du Haut Conseil de la santé publique (HCSP) relatif à la transmission du virus du Zika par voie sexuelle.

Qualité de l'air en Rhône-Alpes

Source : Air Rhône-Alpes

Mise à jour quotidienne

Accès Réservé